Actualités par Costa Rica Immobilier / 2006 - 2018 / "LA CRISE" ... faut gérer !!!

Le but avoué de cette page est de vous présenter ce qui va bien ici, au Costa Rica et ce qui va moins bien chez vous, en France, en Belgique, en Suisse, au Québec …Dans le but premier de contribuer à la « réinformation » qu’offrent parfois les médias alternatifs du Net. Car les medias dits « traditionnels » on cessé depuis belle lurette de vous informer.
A propos de crise, nous pensons que le déclin qui a commencé en réalité en 2007 n’est pas une crise justement mais plutôt une récession. Et une récession ça dure, ça dure … depuis 25 ans au japon par exemple. Et rien ne dit que cette recession aura une fin à moins peut-être de passer par une nécessaire et vitale mutation.
Là est sans doute la clé de la nouvelle ère ...

Mais dans le moment présent, il ne s’agit pas de se lamenter mais plutôt de réagir intelligemment face à ce phénomène. Nous déplorons fortement l’inertie des politiciens, de droite comme de gauche, qui, forts des bienfaits des 30 glorieuses (1945 - 1974) n’ont pas pris la mesure des 35-40 dernières années. Car ils n’ont su que créer de la dette au lieu de développement. Nous disons développement et pas « croissance » (au sens keynésien du terme) car la croissance à tout va, chère aux politiciens de tout poil, n’est qu’un mythe destructeur puisqu’on vit sur une planète finie et qu’on n’en a pas de rechange. A moins bien entendu qu'on choisisse la croissance durable.
Alors plutôt que de croire en leurs vaines promesses, demain on rase gratis, nous préférons anticiper et prendre en main notre vie et notre avenir. Celui de nos enfants aussi. De l’information orientée peut-être mais de la vraie information.

  • 1945 - 1974 : les 30 glorieuses : période de forte croissance économique.
  • 1975 - 2004 : les 30 menteuses : croissance artificiellement entretenue grâce à la dette.
  • 2005 - 2034 : les 30 piteuses ? On en reparle dans quelques années …

D’ici là, on réagit et on anticipe … Coluche disait : "Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça". Oui, pour moi aussi, depuis toujours, "c'est comme ça" ! J'ai juste envie de me donner la chance qu'il en soit autrement ...

PS : introduction à Actualités écrite en 2011


L'Actualité du jour

Plus envie de critiquer
12 ans de Costa
ça change la vie
Merci !!!

N° 1 - Très fort recul du crédit immobilier début 2012. Extrait du Monde, édition Economie du 06/02/2012.
Publié le : 06/02/2012 - Source : ARTICLE

Le montant des crédits immobiliers accordés par les banques a enregistré un très fort recul en janvier 2012, avec une baisse de 25,7 % par rapport au mois correspondant de 2011, selon une étude de l'Observatoire Crédit logement/CSA publiée lundi 6 février.
"L'année 2012 ne commence pas très bien. Dans un contexte économique morose, le contrecoup du mouvement d'anticipation de la fin 2011 est sensible", relève l'étude. D'un mois à l'autre, l'effondrement est en effet brutal : - 49,4 % entre décembre 2011 et janvier 2012 (après déjà une chute de 34,1 % entre décembre 2010 et janvier 2011). "C'est un coup de massue. La chute est comparable à 2009, au moment de la crise des subprimes américains", souligne Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris-Ouest et expert du secteur.
Pour M. Mouillart, deux décisions spécifiques au secteur s'ajoutent aux "craintes concernant la montée du chômage, le pouvoir d'achat et le perspectives économiques défavorables". "Tout d'abord la forte diminution du taux (de 22 % à 13 %) de l'avantage fiscal pour les investisseurs achetant un logement neuf et, en plus, la suppression du prêt à taux zéro pour les acquéreurs d'habitations anciennes", explique M. Mouillart.

VERS UNE BAISSE DE 20 % EN 2012

Pour l'ensemble de l'année 2012, les crédits immobiliers accordés les banques devraient s'élever à seulement 130 milliards d'euros, soit une baisse de près de 20 % par rapport à 2011 (160 milliards), loin du record absolu de 2007 (170,2 milliards), estime M. Mouillart.
Ce renversement de tendance survient après une explosion de ces crédits depuis le début du siècle qui avait contribué à la bonne tenue du marché immobilier en France : 70,8 milliards en 2001, 87,3 en 2003, 143,7 en 2005 et 170,2 en 2007.
Les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont continué à monter en janvier 2012 et se sont établis en moyenne à 3,97 % contre 3,94 % en décembre 2011 et 3,86 % en novembre, soit un bond de plus de 70 points de base par rapport au plus bas niveau depuis 1945 (3,25 % en moyenne) atteint en novembre 2010, selon Crédit logement.

Commentaire CRI :

Nous le disons depuis longtemps aux gens qui veulent vendre leur bien en France / Europe pour investir au Costa Rica. Ne tardez pas car les prix de l'immobilier vont chuter ! Le repli du crédit est une composante de cette baisse des prix annoncée. Nous reviendrons plus tard sur d'autres composantes. Dans l'attente, nous constatons au quotidien que des investisseurs potentiels sont bloqués depuis des mois, voire plus, car leurs maisons, appartements ... en France ne se vendent pas. Si vous voulez vendre vite pour partir ailleurs, il n'y a qu'une seule solution : mettez votre bien au vrai prix du marché moins 5 %. Car mieux vaut vendre aujourd'hui à (Prix - 5 %) que demain à (Prix - 30 %), sans compter le temps perdu !



[ Pages précédentes : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ]

Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2018