Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

La Terre
on a cessé
d'en faire ...
... Achetez !!!

N° 97 - 12/12/2019 - Remise de diplômes à l’Ecole Publique de Villareal de Tamarindo. Le parcours d’Anna.




 

L’école primaire au Costa Rica comporte 6 classes. Ensuite vient le collège avec 5 classes pour recevoir au final le baccalauréat. 11 années d’étude au total donc.

Collège ainsi décomposé : 3 années pour l’équivalent du collège en France qui en comporte 4 et 2 années pour le lycée qui en France en comporte 3.
L’âge limite pour rester au primaire est de 15 ans. Ceux qui n’obtiennent pas l’examen pour entrer au collège quittent le système scolaire classique. Pas grave, il existe par ailleurs une multitude de centres de formation publics et privés mais ce n’est pas l’objet.

Je reviens sur le parcours de ma fille Anna, plutôt atypique : Anna qui devait naître en France est née prématurément en Russie en 2005 au cours d’un voyage de mon ex-femme dans sa famille. A un mois elle est arrivée en France avec sa mère. Un an après, début 2007, nous sommes partis au Costa Rica où elle a fait ses premiers pas. Anna n’a pas daigné parler avant l’âge de 3 ans et quelque ce qui nous a alerté bien sûr mais pas paniqué. Pour stimuler son apprentissage nous l’avons inscrite à partir de 3 ans dans plusieurs centres privés maternels, puis par la suite dans 2 écoles primaires privées dont une Steiner-Waldorf qui miraculeusement se trouve proche de Tamarindo. En une année elle a énormément progressé grâce à cette école Steiner-Waldorf.

Puis de Tamarindo nous sommes partis en 2013 près du Rio Celeste, en moyenne montagne, où à 9 ans elle a intégré l’école primaire publique du village en 1ère classe, avec 2 années de retard donc car si entretemps elle avait appris à parler français, russe et espagnol, ni la lecture, ni l’écriture ni le comptage ne trouvaient grâce à ses yeux. Rien de rien !

Début 2015, suite à ma séparation d’avec sa mère, Anna est partie en Russie avec sa mère donc et son frère Ivan, 6 ans plus jeune. Je ne l’ai pas vue de 2 ans et demi mais pendant 2 ans sa grand-mère russe qui - miracle - venait de prendre sa retraite de l’enseignement spécialisé pour enfants en difficulté (du crétin au surdoué) s‘est occupée d’elle et lui a appris à lire, écrire et compter en russe. Ce qui n’est pas peu dire car le programme scolaire russe ressemble à celui qu’on avait après-guerre en France là où dans certains endroits aujourd’hui l’éducation a été détruite, avec la complicité d’une partie des enseignants, autre sujet … Je pense qu’un écolier russe avec l’équivalent d’un BEPC (4 années de collège) en sait largement plus et mieux surtout que la plupart des bacheliers français, victimes de l’enseignement de m… pour décérébrés qu’on leur a prodigué.

En juin 2017 j’ai revu Anna et Ivan au cours de vacances en France, 1er retour pour ma part après plus de 10 ans passés au Costa Rica. A l’issue de ces vacances Anna est revenue au Costa Rica avec moi, elle y est toujours.
S’est donc posé pour elle le problème de se familiariser à nouveau avec l’espagnol et pour moi de la scolariser au Costa Rica. Après un examen officiel elle a été admise en 5ème classe. Puis en 6ème. Puis elle a obtenu son diplôme qui lui permettra d’intégrer en 2020 le collège/lycée, d’où ces 2 vidéos.

Même si le parcours fut long et ardu, cher aussi pour nous (voyages, écoles privées, cours privés ...) nous n’avions pas réellement d’inquiétude pour Anna. Des examens poussés en Russie, des batteries de tests de toute nature, un scanner cérébral … n’avaient pas révélé d’anomalies si ce n’est une « intelligence supérieure », je cite. Venant de la part d’un pédiatre russe hautement spécialisé, même si ma confiance en la médecine moderne est limitée, après ce parcours du combattant ça rassure un minimum !

Tout ça pour dire qu’après une dizaine d’années chaotiques et d’efforts familiaux principalement, fin 2019 on se retrouve avec une jeune fille heureuse, qui parle 3 langues, bientôt 4 et qui désormais a « envie d’étudier », on est tous morts de rire !!

Bon, encore 2 filles à suivre, une de 7 ans qui travaille bien mais qu’on surnomme « tortuga », je ne fais pas un dessin et la petite dernière qui a 2 ans passés ne parle pas non plus sauf un charabia qui néanmoins semble plutôt structuré, bien syntaxé mais le hic, seulement pour elle car personne n’y comprend rien … Il faut dire que sa maman lui parle en anglais, moi en Français, Anna en russe et parfois tous en espagnol …

Je suis curieux de voir où on va tiens ! Mais pas inquiet  ;-))

PS 
: « le pire n'est jamais certain » c'est cette phrase qui me tient quand je doute et que tout va de travers et aussi, malgré les difficultés quotidiennes, le miracle du Costa Rica, j'en avais parlé à la suite du très fort tremblement de terre de septembre 2012.


N° 96 - 11/12/2019 - Demandes de location explosées et construction d’un immeuble pour répondre à la demande !!

Construction d'un immeuble  Tamarindo - 2Le locataire de cet appartement d’un immeuble proche de Tamarindo et que je gère depuis 2006 m’ayant averti qu’il s’en allait au 31/12/2019 car il a besoin d’une chambre en plus, j’ai remis en location ledit appartement ce week-end.

Au bout de 36 heures de parution seulement sur les réseaux sociaux locaux j’ai dû supprimer l’annonce car j’avais déjà une quarantaine de candidats à la reprise du bail ! En effet je ne souhaitais pas passer mon samedi et mon dimanche à répondre à des douzaines de candidats à la location, envoyer des photos supplémentaires, répondre aux innombrables questions …
Voir ci-dessous quelques copies d’écran Messenger sans compter les messages WhatsApp et autres réseaux.

Hier lundi j’ai reçu par virement bancaire la caution d’un mois de loyer que j’avais demandée à l’un des candidats sélectionné et l’affaire s’est donc bouclée-payée en moins de 48 heures.
Pour INFO dans ce petit immeuble de 4 appartements il y en a 2 à vendre, CLIQUEZ ICI.

Le propriétaire vend car les locations fonctionnent tellement à plein du côté de Tamarindo qu’il a décidé de faire construire un immeuble de 8 unités (ou plus) spécialement dédié à la location des personnes qui travaillent à Tamarindo.
Construction d'un immeuble à Tamarindo - 2En effet, il ne s’agit pas de mêler les locataires à très court terme type Airbnb avec des locataires au long terme qui recherchent avant tout la tranquillité, des services …
L'immeuble sera construit ICI, 28 lots disponibles pour construire à l'entrée de la station balnéaire STAR du Costa Rica, j'ai nommé Tamarindo.

L’idée, pour répondre à cette énorme demande, c’est donc de construire ceci :

  • 4 appartements de 35 à 40 m², 1 chambre, public = célibataire ou couple.
  • 4 appartements de 55 à 60 m², 2 chambres, public = couple avec éventuellement 1 enfant.
  • Soit 380 m² environ sur un terrain très bien placé de 500 m² environ.
  • Buanderie commune avec 2 machines à laver et 2 sécheuses.
  • Local fermé pour motos et vélos.
  • Petit jardin ombragé.
  • Parking type carport pour 8 véhicules.
  • Le tout réalisé légalement et selon les règles de l’art je précise car on peut construire à moins cher (et encore …) mais illégalement et dangereusement à tous les égards.

Le tout simple, solide, fonctionnel à destination purement locative pour des gens, locaux ou étrangers qui travaillent à Tamarindo dans les hôtels, restaurants, bars, les nombreux commerces …
Bonne construction antisismique et d’architecte pour faire la différence avec les laideurs coutumières. Les locataires par ici, même modestes, dépensent jusqu’à 50 % de leurs revenus pour habiter dans du standing et sont heureux de payer cela !

J’en suis au début de la réflexion … Budget approximatif 640.000 $ tout compris, terrains, diverses constructions, meubles, équipements, paysager …
Rendement NET visé 7.50 % et plus si le boom actuel continue. Et vu ce qui se passe ailleurs, il n’y a pas de raison que ça s’arrête !

Si vous souhaitez participer à ce projet, pour du moyen-long terme uniquement, 100.000 $ minimum, m’écrire

PS : à propos d'archi, quelle est la différence entre un architecte et Dieu ? Un architecte ne se prend pas pour Dieu !  :-))  Je plaisante et d'ailleurs vous verrez prochainement sur ce BLOG le suivi de la contruction d'une belle villa que je démarre début 2020 avec mon architecte favori !

Demandes de location reçues sur Messenger en 36 heures seulement de parution : 

Demandes de location par Messenger à Tamarindo - Tableau 1 Demandes de location par Messenger à Tamarindo - Tableau 2 Demandes de location par Messenger à Tamarindo - Tableau 3 Demandes de location par Messenger à Tamarindo - Tableau 4

 


N° 95 - 08/12/2019 - J'arrête l'immobilier pour faire paysan ! Comment démarrer de RIEN au Costa Rica à la fois en Agriculture et en Vidéo !!


Après avoir passé un an à Tamarindo, nous sommes en train de remonter à la finca de Bijagua car nous avons décidé de faire « notre retour à la terre », il paraît que c’est à la mode  ;-))

Nouveau déménagement, nouvelle école pour 2 des 3 filles, du changement donc pour début 2020. Du coup j’ai décidé de communiquer un peu plus sur la vie de tous les jours, le bon, le moins bon, je n’ai aucun problème d’EGO et donc je ne vais pas me la jouer sourire ultrabright et nous inventer une fausse « life ».
La vraie est déjà assez rock and roll, pas la peine d'en rajouter !

Première vidéo à l’arrache, désolé, c’est juste pour amorcer la pompe. On verra au fils du temps pour s’équiper un minimum de façon à éviter la tremblote, avoir du son …
De retour dans « la verte » j’ai décidé avant de mourir de me mettre à l’agriculture, je commence modestement par les herbes de cuisine  ;-))
Du moins j’ai acheté les paquets, @ suivre


N° 94 - 19/11/2019 - VOUS êtes « El Gringo » mais pas celui du café …


Je me souviens fort bien de cette PUB, dans les années 70-80, sa 1ère apparition à la télévision datant de 1972. C’est sans doute cela avec quelques films et quelques livres qui m’a donné l’envie de partir à la découverte du monde. Je ne suis pas devenu pour autant planteur de café même si le café est sans conteste devenu mon addiction principale.
Ci-dessus une de ces publicités, je n’arrive pas à retrouver celle qui me faisait le plus rêver.

Mais mon but n’était pas de vous parler du « Gringo » du café Jacques Vabre. Je voulais vous parler du Gringo du Costa Rica.

El Gringo de Lacques VabreC’est quoi un GRINGO ? C’est l’appellation qu’on donne ici communément à un nord-américain, donc un étasunien ou un canadien. En général les locaux (Ticos / Ticas) désignent entre eux par cette appellation les ressortissants de ces pays. Parfois ce sera vous El Gringo car pour les costariciens qui n’ont pas voyagé (la majorité) il est difficile de visu de faire le distinguo entre les américains du nord et les européens.
A la rigueur les Ticos savent où est l’Espagne mais guère plus. Récemment je parlais de la Suisse et ma fille m’a dit qu’elle savait où ce pays se trouvait. « A côté du Pérou » m’a-t-elle annoncé … on n’est pas sorti d’affaire !

Est-ce péjoratif ? Parfois oui (comportement inadapté, suffisant …) et parfois non, tout dépend du contexte. Donc ne prenez pas la mouche si en parlant de vous on dit « les gringos … ».

Par contre, eu égard à certains courriers que je reçois fréquemment, je devine en certains de parfaits « gringos » qui s’ignorent. Et le plus marrant là-dedans c’est que ce sont le plus souvent ceux qui disent qu’ils n’en sont pas ou que surtout ils ne veulent pas en être. Vraiment ? Ha ha ha … Ceux qui ont peur de se faire « arnaquer » par exemple, de payer plus que le prix …

La marmotte ... Mort de rire !Du coup, sans pour autant avoir l’espoir d’être compris, j’incite les candidats à l’immigration au Costa Rica ou tout autre pays d’Amérique latine à comprendre que :

  • Tant que vous n’aurez pas passé des années et des années en immersion complète dans les pays latinos, vous resterez un gringo.
  • Tant que vous critiquerez abusivement ce qui s’y passe, vous resterez un gringo.
  • Tant que par le simple fait d’habiter au Costa Rica ou ailleurs en Amérique Latine vous vous considérerez comme assimilé, vous resterez un gringo.
  • Tant que vous vous attendrez à être traité différemment d’un gringo, vous resterez un gringo.
  • Tant que vous ne vous rendrez pas compte que vous êtes un gringo, vous resterez un gringo.

Il vous faudra sans doute des années pour comprendre et assimiler les 2 dernières phrases. Certains ne comprendront jamais. D’autres si car l’éveil viendra, éveil subit (celui du Bouddha) ou lent (le mien) et alors la porte du monde latino s’ouvrira à vous !

Comprenez qu’il y a un « prix » à payer pour tout. Le « citoyen du monde » n’existe pas et c’est tant mieux.
Vivent les différences, pourvu qu’elles ne disparaissent pas dans ce monde de plus en plus uniformisé ! Le jour où nous serons tous devenus « gris » il sera plus que temps d’aller voir ailleurs dans l’Univers.

  • Donc pour passer d’un monde à un autre, vous en paierez le prix, quel qu’il soit.
  • Donc soyez content et heureux de le payer, c’est un passage obligé.

Ou bien alors vous resterez à jamais un touriste, un gringo ! Et vous passerez à côté de tout ce qui fait la saveur de ces pays !!

La même publicité détournée par Les Nuls :


N° 93 - 07/11/2019 - Début novembre 2019, plage de Tamarindo.


La saison « officielle » n’est pas encore débutée et déjà du monde sur la plage. Nous étions allés comme d’habitude au fin-fond de la grande plage pour promener les chiens et faire des photos mais il a été difficile de trouver un spot tranquille.

Novembre 2019 - Plage de Tamarindo - Anna et YendryPetite vidéo pour montrer l’extrémité de la plage principale puis traveling sur la station de Tamarindo en elle-même, la plage de Playa Grande en face, de l’autre côté de l’estuaire et quelques bateaux, environ une cinquantaine en saison.

Vous constaterez par vous-même que Tamarindo n’est pas un développement immobilier incontrôlé avec des hauts immeubles comme on le lit parfois sur les forums où sévissent des « conseillers » dont la plupart ne sont jamais venus au Costa Rica.

D’ailleurs, dès qu’on s’élève un peu au Costa Rica, on se rend compte qu’à part les grandes villes, les habitations sont le plus souvent noyées dans la verdure. Vu de haut, sans repère particulier il est souvent malaisé de trouver sa propre maison  :-))

++++++++++

Alors que nous sommes ici en plein développement contrôlé, paradoxalement j’ai en ce moment peu d’annonces d’immobilier à vendre à Tamarindo. Ceci vient du fait que je ne vais plus moi-même sur le terrain, beaucoup trop à faire par ailleurs.
 

Cela va prochainement changer. D'ailleurs je profite de ce post pour annoncer la prochaine venue, début 2020, de Thierry, ancien militaire et agent immobilier chevronné qui aura à cœur de reprendre ce secteur convoité de Tamarindo, un des endroits phare où il fait bon vivre et investir au Costa Rica.


[ Pages précédentes : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 ]

Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2020